© 2017 - 2019, Vincent Médoc, Confrérie Saint Urbain Thionville - Guentrange

Faire revivre la Confrérie Saint Urbain de Thionville - Guentrange

 

Pendant le Moyen-âge, les corporations contrôlent les métiers alors que les confréries sont la partie religieuse de ce tandem en assurant le rôle de caisses de secours mutuel. Cette situation dure jusqu’à l’abolition des privilèges à la Révolution par l’application des lois le Chapelier de 1791 qui entraînent également la disparition des ordres religieux (propriétaires des domaines viticoles), des corporations et des facultés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nombreuses représentations du Pape Urbain 1er dans l’église de Guentrange et le fait qu’il soit choisi comme patron de la paroisse nous incitent à rechercher les origines de cette dévotion. Nous découvrons dans les archives des éléments qui nous permettent d’affirmer la présence d’une confrérie de vignerons et tonneliers à Guentrange. Une de ses principales fonctions est de contrôler l’activité des marchands de vin et du transport des tonneaux sur la Moselle mais surtout le métier des nombreux vignerons sur la colline de Guentrange. Le maître de la confrérie intervient dans la gestion de la chapelle (les synodaux) et dans la surveillance du travail des vignes, les garde vignes interdisent l’accès au vignoble avant la date de début des vendanges.

 

Quelques faits prouvent l’existence de confréries Saint Urbain à Guentrange et dans la région 

- 1589 : Grand Conseil de Malines, évocation des 13 métiers de Thionville, cité par l’abbé Braubach (les    

   corporations de métiers à Thionville, dans les cahiers lorrains de la S.H.A.L, juin 2008 par Jean-Marie Yante)
- 15 avril 1708 : Philippe Lenoir, maître de la confrérie de Guenetrange fait choisir par la communauté de

   Guenetrange 8 garde-lignes pour l’année
- 1790 : synodaux de l’église Notre Dame de Guentrange : Jean Cirey, synodal et Dominique Benedin, maître de

   la confrérie
- 29 septembre 1790 : testament en faveur de l’église de Guenetrange (ancienne orthographe de Guentrange),

   signature de Dominique Bredin, maître de la confrérie
- 1851 : Saint Urbain, pape ayant été patron de la confrérie des vignerons de Thionville qui avait son siège dans

   la chapelle de Guentrange, a été choisi depuis comme patron de la paroisse de Guentrange. (Annales du

   Clergé de France, 1851) ; (Registres du conseil de fabrique, source Charles Abel)
- 1869 : bannière de procession, «Sanctus Urbanus» avec les attributs des vignerons et tonneliers
- 1948 : fascicule de l’abbé Emile Muller, curé de Guentrange
- 1965 : livre d’Emile Herfeld « Guentrange, Rétrospective et Avenir »
- 9 septembre 1980 : «La chapelle qui en 1718 ne comportait que 130 places assises était le siège de la

   confrérie des vignerons» Abbé Emile Muller (article du Républicain Lorrain)

 

2010 : renaissance de l’ancienne confrérie Saint Urbain de Guentrange

 

2 février 2010 : Assemblée générale constitutive 

Onze Guentrangeois (5 femmes et 6 hommes) décident de redonner vie à l’ancienne « Confrérie Saint Urbain » de Guentrange.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28 mai 2010 : premier chapitre de la confrérie
Sur la terrasse de l’auberge du Crève Cœur, devant le magnifique pressoir, témoin de l’ancien vignoble, le Grand Conseil de la confrérie s’est réuni pour l’intronisation officielle parrainée par les confréries Saint Etienne d’Alsace (Martine Becker) et de la Capucine de Toul (Marcel Laroppe et Alain Vigneron).
Ont assisté à la cérémonie : le maire de Thionville, les élus et les présidents d’association.

La cérémonie se termine par le banquet dans la salle Saint Urbain, la bien-nommée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Conseil actuel :

 

Le Grand Maître : Paul MEDOC

Le Grand Chambellan : Hélène MEDOC

Le Chambellan : Jean-Claude BECKER

Le Grand Argentier : Martial KOLB

L'Argentier : Charles BOUZENDORFFER

Le Grand Chancelier : Philippe PERRIN

La Chancelière : Aline CZAPLA-STOEHR

La Conseillère : Andrée BIEDER

La Conseillère : Marianne BOUZENDORFFER

La Conseillère : Christiane FLECHE

La Conseillère : Lyliane SCHWEITZER

 

Le pape Urbain 1er et ses attributs :

 

Il est le patron protecteur des vignerons et des tonneliers du «Saint Empire Romain Germanique »

(Alsace et Lorraine,  Allemagne, Luxembourg, Autriche, Suisse et Italie) 

 

La symbolique :
- La tiare du pape à 3 rangs
- La crosse pontificale à 3 branches
- Dans sa main droite : la bible, une grappe de raisin, la crosse
- Dans sa main gauche : la palme des martyrs
-A ses pieds : un tonneau et un pied de vigne

 

Les couleurs :
Azur : Thionville, l’Europe, la rivière Moselle
L’Or : Thionville, l’Europe, les vins blancs AOC de Moselle, la mirabelle

 

Sa fête :
Saint Urbain est fêté le 25 mai, lorsque les risques de gel de la vigne 
sont écartés (après les saints de Glace).
 

La coutume :
Lorsque le froid a épargné la vigne, les récoltes seront abondantes, 
le saint est alors couvert de feuilles et de fleurs lors de la procession dans les vignes.

Si le gel a endommagé le vignoble, alors le saint est puni. Sa statue est jetée dans un buisson ou dans l’eau (rivière, mare, puits…..)  jusqu’à la fin de la cérémonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que nous souhaitons partager avec vous :

 

- Etre les ambassadeurs de Thionville et des territoires viticoles de la vallée de la Moselle.

- Faire connaître Saint Urbain, patron des vignerons et tonneliers de l’ancien Saint-Empire romain germanique.

- Promouvoir le patrimoine gastronomique, culturel, linguistique et artistique de la Grande Région.

- Mettre à l’honneur la ruralité et soutenir les vignerons, les professionnels du vin et de la terre.

- Réaliser des actions pédagogiques avec les écoles (visites, conférences, expositions, plantation, récolte,        

  vendanges).

- Créer et entretenir un vignoble conservatoire et un verger dans le cadre du développement durable.

- Valoriser les traditions, les métiers et outils anciens dans le cadre d’un musée.

- Recherches historiques et publication de revues, brochures.

- Contribuer au rayonnement de notre « Espace Mosellan ».

Tisser des liens entre confrères et amis à l’occasion de chapitres.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now