Les chapitres 

Créées au Moyen-âge, les corporations et les confréries réunissent les membres d’une même profession. Certaines sont fondées à la fin du 12ème siècle. Dissoutes à la Révolution, lors des lois Le Chapelier de 1791, elles renaissent peu à peu.

 

En Lorraine, une soixantaine de confréries sont actives.

 

Souvent placée sous la protection d’un Saint Patron, chaque confrérie possède sa tenue d’apparat traditionnelle avec robe et couvre-chef, sa bannière, sa médaille et ses armoiries. Les confréries défendent les patrimoines gastronomique et viticole, ainsi que les terroirs de nos régions. Elles sont les garantes de la tradition et des coutumes locales.


Chaque confrérie se réunit tous les ans ou 2 ans lors de cérémonies hautes en couleur appelées chapitres. La journée débute par un petit déjeuner qui permet l’accueil des confrères après leur voyage, avant la mise en tenue. Les participants assistent quelquefois à une messe en l’honneur du Saint Patron (St Nicolas, St Vincent, St Urbain….) .Le défilé emmène ensuite les confrères vers le vin d’honneur offert par les autorités locales. La cérémonie officielle débute par les traditionnels discours et par une dégustation de produits typiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cérémonial d’Intronisation

 

Le Grand Maître accueille les postulants :


« Nul ne peut être membre de la Confrérie Saint Urbain de Thionville Guentrange, s’il n’aime la joie de vivre, la gastronomie, les vins et produits du terroir, de Lorraine et de la vallée de la Moselle, notre rivière sans frontière. »

 

Il prononce ensuite le serment rituel et les postulants acquiescent : 

 

« Mesdames, Messieurs les postulants 

- Aimez-vous les vins de Lorraine et de la vallée mosellane ? OUI 

- Promettez-vous d’en avoir toujours dans votre cave pour votre plaisir et celui de vos amis ? OUI 

- Aimez-vous les produits traditionnels du terroir Lorrain et Mosellan ? OUI 

- Jurez-vous de faire connaître et aimer ces produits autour de vous ? OUI 

- Vous les consommerez avec respect et modération en tout temps et tous lieux ? OUI »

 

Les postulants se soumettent aux épreuves d’admission : 

« Nous refusons la banalisation du goût, la disparition des produits du terroir et des savoir-faire traditionnels. La confrérie Saint Urbain œuvre pour témoigner de la richesse de notre patrimoine culinaire et conserver sa mémoire. »

 

Ils dégustent un vin de Moselle choisi par le Grand Conseil et présenté par le Grand Maître :

« - Ces vins sont issus de la vallée de la Moselle. 

   - Ils sont élaborés de manière traditionnelle et font partie du patrimoine culinaire. 

   - Ils sont issus de la viticulture et de l’agriculture raisonnée respectueuse de l’environnement. »

 

Le Grand Maître prononce alors la formule d’intronisation individuelle :

 

« - par Noé le premier vigneron 

   - par Dionysos le dieu des Grecs 

   - par Bacchus le dieu des Romains 

   - par Ausone le premier poète de notre rivière la Moselle 

   - par Saint Vincent, Saint Nicolas, Saint Cunibert, Saint Willibrord 

   - par Saint Urbain, notre patron 

Nous vous faisons confrère de la Confrérie Saint Urbain de Thionville Guentrange. »

 

Les postulants signent le livre d’or de la confrérie et reçoivent les attributs de la confrérie : 

- la médaille et son ruban 

- le diplôme

1/11